Karl Lagerfeld, le snob populaire

Le créateur allemand est à la tête de la maison Chanel depuis maintenant 30 ans, tout le monde connaît sa silhouette en noir et blanc. La bichromie est la véritable signature Chanel. Costume strict noir, chemise et catogan blancs, indévissables lunettes noires et mitaines de cuir noir, voici l’essence de Karl Lagerfeld. Le directeur artistique de Chanel est également connu pour sa rigueur implacable, que ce soit dans son processus créatif, dans ses collaborations diverses et variées et avec lui-même. Il s’est ainsi délesté de 42 kilos en 2001, pour dit-il, pouvoir porter les créations pour homme de Hedi Slimane.

Au fil de sa carrière, il est passé de maison en maison : Balmain, Patou, Valentino, Repetto, Chloe... et a de nombreuses années travaillé en freelance, apportant sa patte à quelques collections temporaires. En 1983, alors que Chanel est sur le point de mettre la clé sous la porte, Lagerfeld prend la tête de la direction artistique et redonne vie à la maison de haute couture. Multipliant ses activités parallèles, Karl Lagerfeld a collaboré avec plusieurs marques grand public. Il a par exemple dessiné plusieurs canettes pour Coca-Cola Light, dessiné une collection de lunettes pour Optic 2000 et créé une collection capsule pour H&M. Il travaille également avec la marque de maquillage Shu Uemura. Lagerfeld a enfin dessiné le nouveau maillot de l’équipe de France de football pour Nike ou encore une mini-collection de timbres en 2004 à l’occasion de la Saint-Valentin.

Hyperactif, une autre de ses passions reste la photographie. Il a par exemple shooté de nombreuses stars pour la couverture de grands magazines : Salma Hayek pour le V espagnol, Victoria Beckham pour Elle… Plus surprenant, Lagerfeld a récemment photographié une trentaine de pièce du designer italien Cassina. Les photos seront exposées dans leur showroom parisien du 31 janvier au 10 mars. Enfin, Lagerfeld est apparu dans différents documentaires et films, jouant son propre rôle dans « la Doublure » de Francis Weber.

S’il n’a jamais eu sa langue dans sa poche, sa perte de poids lui permet aujourd’hui d’être au centre de différentes controverses en commentant le poids de certaines icônes populaires comme la chanteuse Adèle ou simplement en déclarant que « personne ne veut voir de femmes rondes » dans la mode. Il reste néanmoins un modèle pour une grande majorité de fashionistas et fait partie de la culture populaire internationale et française : il a sa propre marionnette dans les Guignols de l’Info.